Mur de soutènement

De Wiki OpenWaste
Aller à : navigation, rechercher
Les pneus entiers en fin de vie ont de nombreuses applications dans les infrastructures routières. Les murs de soutènement ne sont que l'une des applications développées depuis les années 1980.


L'utilisation de pneus usagés de grandes dimensions (du matériel agricole et du génie civil) pour réaménager des carrières désaffectées a longtemps été marquée par des pratiques ayant peu ou pas d'organisation. C'est la raison pour laquelle Aliapur a décidé en 2005 d'identifier précisément les préconisations d'utilisation des pneus usagés comme matériau intercalaire pour le rebasage des carrières (techniques de type Pneusol®) et surtout d'étudier l'impact environnemental.

La technique utilisée consiste à alterner des couches ordonnées et des couches alternées de pneus et de terre. En partenariat avec la société Eurovia, Aliapur a ainsi lancé un programme de tests, en laboratoire et sur site. La partie pratique s'est déroulée dans une carrière en Normandie, autorisée par la Préfecture à utiliser des pneus dans ce contexte. Les essais en laboratoire, conduits par le groupement d'intérêt scientifique EEDEMS et le bureau d'études ANTEA, ont produit en 2007 des résultats très encourageants, concluant que l'utilisation de pneumatiques n' a pas d'effet sur l'environnement ni sur la qualité de l'eau en contact avec le remplissage.

Exemples

Défenses d'avalanche ou murs de protection contre les chutes de pierres

Les pneus des poids lourds, solidement fixés les uns aux autres grâce à une technique développée par les ingénieurs de Ponts et Chaussées, sont ensuite remplis de terre et encastrés dans un mur. Cette technique utilise à la fois la flexibilité et la résistance des pneus. Le mur finit par être entièrement recouvert de végétation.

PNEUTEX (CETE à Lyon) et ARMA PNEUSOL® (LCPC - Forézienne d'Entreprise)

Les pneus d'occasion pour poids lourds, dont un des côtés est enlevé, sont ensuite mis en place horizontalement et longitudinalement. De cette façon, les pneus agissent comme un revêtement et sont remplis de terre. Selon l'application (Pneutex ou Pneusol®), des couches de géotextile ou de mailles soudées sont posées horizontalement pour renforcer les couches de pneumatiques. Généralement, Pneusol® est utilisé lorsque la pente de la construction est plus raide - jusqu' à 75°.

PNEUSOL (Laboratoire des Ponts et Chaussées)

Association de pneus partiellement découpés (élimination d'un côté) ou entièrement découpés (deux côtés et la bande de roulement) et de terre. Les éléments pneumatiques sont utilisés pour renforcer la masse de terre apportée. Les bandes de roulement ou les pneus sont découpés et associés en couches au moyen d'attaches. Ces couches peuvent être mises en place telles quelles ou aplaties. Lorsque les côtés sont utilisés, ils sont placés à plat. Cette technique est largement utilisée depuis 1982: plusieurs centaines de structures ont été construites en France et à l'étranger.

  • Murs de soutènement / distributeur de contraintes
  • Pneumatiques posés à plat en couches horizontales et mis en place
  • Flexibilité adaptable qui permet de supporter des tassements différentiels importants
  • Meilleure répartition de l'effort dans la masse des matériaux et sur les fondations
  • Simple et économique à installer

Lumière PNEUSOL (Laboratoire à l'école d'ingénieurs des Ponts et Chaussées - INSA)

Les pneus poids lourds complets sont disposés en couches superposées. Seul le volume correspondant au enjoliveur est rempli de terre. Le poids spécifique du PNEUSOL léger varie entre 6 et 8 kN. m-3 et dépend de la couche de terre intercalée.

Les principales applications concernent les remblais légers, les ouvrages qui absorbent l'énergie et les ouvrages qui répartissent les contraintes.